• Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui nous allons parler du fameux régime Comme j’aime ! Rares sont ceux d’entres vous n’ont jamais vu la publicité à la télévision. Il m’a été demandé de traiter ce sujet depuis de longs mois déjà c’est donc votre cadeau de Noêl avant l’heure !
  • Mais alors dans le détail ce régime ça vaut quoi ? Faut-il croire tous ces témoignages ? La qualité est-elle au rendez-vous ? Je suis sur vous avez déjà pensé à cette entreprise lorsque vous pensiez à une perte de poids et c’est peut-être le cas en ce moment même.
  • Alors qu’on soit clair d’entrée de jeu, je ne suis pas là pour cracher à tout va sur cette société, je vais en parler de la manière la plus obejective possible. Seulement si la qualité n’est pas là je me dois de le dire afin de vous éviter une perte de temps et d’argent.
  • Voilà, je crois que l’introduction vous a annoncée la couleur, rentrons désormais dans le vif du sujet !

L’histoire de cette entreprise

  • La société Comme j’aime a été fondée en 2010 par Bernard CANETTI afin de proposer des programmes de perte de poids avec un programme personnalisé.
  • Comme vous le savez, tout a été misée sur la publicité assez”agressive” il faut bien le dire afin de faire connaître cette marque et la propulser au sommet.
  • Ensuite, et ça vous devez sans doute moins le savoir, ce monsieur a fondée la société MIMIBIO. En gros le concept est le même mais on mise sur le côté Bio des aliments car cet hommme d’affaires a bien compris que ce label avait le vent en poupe et qu’il était gage de sécurité et de traçabilité. Pourtant ce n’est pas tout le temps le cas comme vous pouvez le voir en CLIQUANT ICI.
  • Certaines personnes reprochent dailleurs le manque de transparence, qu’il ne soit pas dit clairement que ces deux sociétés ont le même dirigeant.
  • Dernière chose pour la petite histoire, la société Comme j’aime vient d’être condamnée pour sa fameuse semaine gratuite. Pourquoi ? Et bien tout simplement car celle-ci n’est pas vraiment gratuite, vous avez une semaine offerte si vous souscrivez à un programme d’un mois, autant dire que c’est assez vicieux comme méthode…

Le suivi personnalisé

  • Comme je vous l’ai dit en début d’article, vous avez droit à un suivi personnalisé compris avec le prix. Mais concrètement ça veut dire quoi ?
  • Et bien on vous demande dès la première prise de contact de donner votre poids, votre taille et votre objectif final afin de pouvoir adapter le programme selon les profils. Et ensuite un autre point à lieu quelques semaines avant la fin de la “cure”.
  • Vous trouvez ça un peu léger ? Vous pouvez avoir contact avec un coach tout au long du régime mais je ne peux juger de l’efficacité du suivi. Tout ce que je peux dire c’est que les questions ne sont pas très poussées d’après les différents témoignages. Par exemple il n’est pas demandé si la personne est intolérante au lactose ou non, ce qui est primordial car les plats ne sont pas vraiment adaptés pour ce type de personne.
  • Alors comment vérifier vous-même la qualité et la compétence de votre conseiller dès le premier appel ? C’est très simple, comme je vous l’ai dit, il va vous être demandé votre objectif final, donc dites un chiffre totalement dangereux pour votre santé afin de voir comment la personne en bout de ligne réagit.
  • Normalement si la personne est compétente elle va faire le calcul de votre IMC (Indice de Masse Corporelle) en prenant en compte le ratio poids/taille afin de savoir si cet objectif est “correct”.
  • Si la personne valide sans hésitation vous avez votre réponse, la personne n’est pas fiable est qualifiée pour vous aider à mener à bien votre objectif sans mettre votre santé en danger.

La qualité des aliments

  • Venons en maintenant à la qualité des aliments proposés car c’est ce qui nous intéresse.
  • Alors d’après les différents témoignages ce sont très souvent des plats en sauce que nous pouvons retrouver dans notre supermarché pour moins cher. Vraiment vrai ?
  • Alors il me semble qu’ils cherchent à varier leurs plats depuis les différentes critiques, autant regarder l’étiquette nutritionnelle d’un plat de chez eux. Honnêtement j’ai vu pire comme composition mais ce qui me choque, c’est le manque évident de fibres.
  • Pendant une perte de poids, il faut mettre l’accent la dessus car se sont justement ces fibres qui vont apporter l’effet de satieté. C’est donc pour moi un mauvais point, et je le répète, encore plus pendant une perte de poids.
  • D’ailleurs c’est ce qui revient dans les témoignages, la faim entre deux repas, ce qui est logique quand on regarde de plus près.
  • Je crains aussi les arômes ajoutés et artificiels. Je peux donc comprendre certaines personnes dirent qu’ils peuvent trouver la même chose en supermarché. En effet, si nous prenons des plats chez Comme j’aime c’est justement pour éviter de se retrouver à manger des plats transformés.

Le prix ? Mon avis général ?

  • Alors pour le prix ça donne quoi ? Alors pour un mois il vous faudra compter un budget de 400 à 500 euros en moyenne, ce qui nous donne une moyenne de 15 euros par jour, ce qui commence à chiffrer je vous l’accorde.
  • Est-ce que j’acheterais ça ? Non, et ce n’est pas pour le prix, après tout il ne vendent pas que des plats, il vendent la praticité, la livraison chez soi, un suivi, bref un service + qui peut se justifier si la qualité est eu rendez-vous bien entendu…
  • Pour ma part je prône l’équilibre alimentaire, voir le rééquilibrage alimentaire en offrant des solutions ponctuelles à mes clients et à moi-même. Par exemple plutôt privilégier un repas rapide et qualitatif plutôt qu’un sandwich lors du déjeuner si la personne manque de temps.
  • Et en revanche si c’est plus calme le soir, prendre le temps préparer quelque chose. C’est pour moi la solution parfaite car la personne apprend à bien manger et en même temps je réponds à ses contraintes journalières.
  • Pour moi c’est ça l’équilibre alimentaire, et c’est ça qui va aider les gens à perdre du poids sur le long terme car il auront pris de nouvelles habitudes.
  • Les limites de Comme j’aime sont donc là (ce n’est que mon avis), on ne peut consommer cette gamme que lors d’une cure et pas au quotidien. Oui car que se passe-t-il après l’atteinte des objectifs du client ?
  • Il n’a plus ses plats cuisinés tout prêt et personne ne lui a véritablement appris à manger. C’est donc voué à l’échec et les kilos vont revenir aux galops.
  • Par contre je pense que les témoignages sont vraiment réelles, la perte de poids doit vraiment fonctionner grâce à un régime hypocalorique. D’après ce que j’ai compris cela se passe en 2 phases, la 1ère dite “d’attaque” ou on va venir taper dans le gras et la seconde dite de “stabilisation” pour rester au poids de forme. Malheureusement comme je vous l’ai déjà dit, ils n’apprennent pas aux gens à manger c’est donc assez compliqué de tenir les résulats obtenus.

Conclusion

  • Voilà j’espère que cet article vous a plus. J’ai tenté d’être le plus objectif possible dans ma démarche, en vous expliquant en profondeur les tenants et les aboutissants d’un tel régime.
  • Je n’ai pas voulu parler des barquettes en plastique qui ne sont pas vraiment idéales pour l’environnement mais c’est à prendre en compte. Nous sommes assez loin du Zéro déchets et je sais à quel point cet aspect est important pour beaucoup d’entres vous.
  • Si vous avez aimé, n’hésitez pas à le partager autour de vous c’est le meilleur moyen de me soutenir. En attendant je vous souhaite à tous un très bon weekend, à très bientôt !

Vidéos YoutubeMes programmes